L'actualité du refuge

Le Service « enquêtes » au secours des animaux maltraités

Des enquêteurs bénévoles sont recherchés

La possession d’un animal ne va malheureusement pas toujours avec la connaissance de ses besoins, ou avec les moyens matériels et financiers nécessaires à son bien-être. Des cas de maltraitance peuvent se présenter.

Heureusement, les animaux trouvent parfois des voix pour signaler leur détresse et pour les défendre.

Si un renseignement téléphonique ou par courrier signale à la SPA de Bordeaux et du Sud Ouest un animal maltraité ou mal entretenu – ce qui est assimilé à de la maltraitance-, le service « enquêtes » entre en action. L’anonymat de la personne qui a signalé le cas est respecté.

L’enquêteur va rencontrer le maître de l’animal pour faire le point sur ce qui ne va pas. Les animaux de compagnie doivent avoir des conditions d’hébergement et de nourriture décentes, qui sont indiquées de façon précise dans l’arrêté ministériel du 25 octobre 1982, le décret n°80-791 du 1 octobre 1980 pour l’application de l’article 276 du code rural, entre autres.

La plupart du temps un dialogue constructif peut s’engager pour améliorer la situation de l’animal. En effet, bien souvent, les maîtres ne connaissent pas la législation. S’ils manquent un peu de bon sens ou de compassion vis-à-vis de leur animal, ils laissent leur chien sans niche, avec une attache trop courte, dans une cour humide et sans soleil. Il n’est pas alors trop difficile de trouver une solution respectueuse des droits de l’animal. L’enquêteur reviendra pour s’assurer que les préconisations faites ont bien été suivies.

Parfois la situation est plus grave et la maltraitance est véritablement avérée. L’enquêteur rapporte alors les faits à la SPA de Bordeaux et du Sud Ouest, qui porte plainte. C’est la justice qui interviendra alors pour défendre l’animal en vertu des articles du code rural et du code pénal.

Les enquêteurs sont des bénévoles. Ils doivent bien connaître la législation, et être aptes à discerner le fond du problème : problème de voisinage, ignorance du maître, maltraitance réelle.
Ils doivent avoir le sens du dialogue pour conseiller et tenter de résoudre à l’amiable le problème dès lors que le maître de l'animal accepte de coopérer. Ils doivent être diplomates mais fermes si la situation est plus grave.

Enquêter pour la SPA de Bordeaux et du Sud Ouest, c’est venir en aide à des chiens et à des chats mal traités, mais aussi à des chevaux manquant de nourriture, à des ânes dont les sabots ne sont pas parés, à des chèvres vivant dans un espace trop restreint et inadapté….

Les enquêteurs effectuent leurs premières enquêtes en compagnie d’une personne expérimentée qui leur communique les éléments nécessaires pour remplir leur mission et les informe sur la législation. Ils sont défrayés de leurs frais kilométriques selon le barème fiscal. Ils disposent d’une carte d’enquêteur de la SPA de Bordeaux et du Sud Ouest.

Si vous êtes intéressés pour soulager la souffrance animale en devenant enquêteur ou enquêtrice, contactez le service « Enquêtes »

par mail : enquetespa33@orange.fr ou par téléphone au 05 57 92 64 28